• Icône social Instagram
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Un jour son père lui offre un Canon semi professionnel. Boite magique qui lui permet instantanément de garder en mémoire les traces et les contrastes. Elle entre en photographie. Elle a 20 ans. C’est son anniversaire.
A la rentrée suivante, elle abandonne l'université, trop scolaire et académique, pour s'inscrire à Icart Photo. Elle sera diplômée en 2010.

Voir et dire

Photographe engagée, elle se sert de la photographie et affirme la place du discours dans ses prises de vue qui sont autant de prises de position et d’opposition. Sa réflexion est sous le signe de la souffrance et de la mort. Entre ironie acide et dérision lucide, elle les affronte sans pathos. Le signe s’inscrit dans une écriture légère comme du fer rouge.

Sur-réalité

Elle investit d’emblée le champ du regard par un travail de recomposition du réel en studio. Elle refait le monde à son image. Virtuellement. Les grandes séries, Impressions, les Boîtes Crâniennes, Memento Mori, les Marines, Deadline et White Spirit  mettent en scène des êtres, des objets et des lieux du quotidien devenus étrangement absurdes et compactés en associations ni aléatoires ni automatiques.

Manière à matière

Sa démarche s’arqueboute sur la confrontation ombre/lumière. La matérialité du monde passe par une étude soigneuse et précise des contours, des trous, des pleins, des creux. Le détail devient centre focal d’où s’évaporent l’air et le sens du tout.

One day her father gives her a semi-professional Canon. A magic box that allows her to instantly keep in memory traces and contrasts. She enters the field of photography. She's 20 years old. It's her birthday. At the beginning of the following year, she drops out the college, too scholastic, too academic - to enroll in Icart Photo. She will graduate in 2010.

To see and To say

As a committed photographer, she uses the media and sets a place for discourse in her photos that are as many positions and opposition. Her meditation lives under the sign of suffering and death. Between acidic  irony and lucid derision, she faces them without pathos. The sign is written in a script as light as red iron.

Surrealism

 

She immediately takes over the field of vision through recomposing the work in studio. She makes the world her own. Virtually. The large series, Impressions, Skulls, Memento Mori, Marines, Deadline and White Spirit feature everyday life beings, objects and places turned strangely absurd and compacted into associations that are neither random nor automatic.

 

Material way

 

Her approach is based on the confrontation between light and shade. The actuality of the world requires a careful and precise study of contours, holes, solids and empty spaces. The detail becomes the focal point from which air and sense of the whole evaporate.